Matière à réflexion #2 – Storytelling et Fake news

Début 2018, mon précédent article date d’avril 2017, il me semble que le défi qui était de venir ici plus souvent écrire n’est pas relevé… Mais n’abandonnons pas pour autant.
Je continue de travailler ces différents sujets dans mon quotidien, les éditions du commun grandissent bien – 2018 va être une belle année éditoriale – et les fréquentations du site ne faiblissent pas, donc me voici de retour!
Car le souci n’est pas d’avoir des choses à raconter (celles et ceux qui me croisent dans la vie le savent très bien) mais c’est plutôt de trouver/de se donner le temps d’écrire qui me fait défaut.
Donc en attendant de coucher sur le clavier mes dernières réflexions et travaux, mais aussi de vous partager mes questionnements et expérimentations d’éditeur, je vous écris ci-dessous une petite revue de presse des derniers articles ou livres qui ont continué de nourrir mes réflexions.
Ce qui est assez plaisant/curieux à observer, ces derniers temps, c’est cette montée en visibilité des sujets sur lesquels je travaille.
Car, cela ne vous aura pas trompé (vous aussi), derrière les termes médiatico-politiques de « fake news » ou encore « fact checking », ce sont bien les questions de storytelling, de récits et de mythes qui sont en jeux (enjeux). Décidément, il faut vraiment que ce soit en 2018 que je me motive à publiciser mes travaux!

Le Récit du commun, L’histoire nationale racontée par les élèves, dirigé par Françoise Lantheaume et Jocelyn Létourneau, PUL, 2016, 18€

La réalité alternative existe. J’y ai pénétré d’Olivier Ertzscheid, le 20 mars 2017.

L’exemple le plus pur de « faits alternatifs »: le 58e étage de la Trump Tower s’appelle « étage 68 » de Vincent Glad, 20 février 2017.

Les relations incestueuses entre fake news et publicité de Jean Pouly, 29 août 2017.

Macron décodeur-en-chef de Frédéric Lordon, 8 janvier 2018.

«Fake news», les étoiles éteintes de la démocratie de Christian Salmon, 14 janvier 2018.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *