La diffusion

La diffusion

Dans cette dernière partie, je souhaitais aborder la manière dont j’ai choisi de diffuser le travail de recherche-réflexion que j’ai écrit en brochure. Il me semble important à l’heure actuelle de pouvoir diffuser des textes à la fois en numérique et de manière physique. Même si je suis assez critique avec les usages actuels de l’Internet – je ne souhaite pas détailler ce point de vue plus en détail ici – je pense qu’il est possible de laisser une trace numérique de manière intelligente.

Prix libre avec indication coûtLa version papier, pour moi, se justifie par les limites rencontrées lors de la lecture d’un texte sur un écran. A cela il m’a été plusieurs fois répondu que c’est aux personnes intéressées de faire la démarche d’imprimer le document puisqu’il est disponible en ligne. Je souhaitais faciliter l’accès à mon texte aux personnes intéressées et pour cela il m’a semblé plus motivant d’avoir une version correcte offerte (gratuite jusque là, je viens de mettre un prix libre avec indication de coût sur la toute dernière version) par la personne qui en est l’auteur plutôt que ce soit chaque personne qui fasse la démarche d’imprimer soi-même le document (démarche plus ou moins facile : avoir une imprimante, de l’encre, du papier, du temps pour un rendu pas forcément plus lisible que sur un écran). La version numérique permet dans tous les cas que chacun l’utilise à sa guise.

C’est d’ailleurs pour cela que j’ai choisi de mettre tout le contenu de ce site ainsi que les brochures papier sous une licence Creative Commons qui autorise toute personne à partager et adapter ce contenu sous réserve de citer l’œuvre originale, de ne pas en faire d’utilisation commerciale et de partage l’œuvre modifiée dans les mêmes conditions que l’originale.

Pour aller plus loin sur ces questions-là et notamment sur le cas des œuvres payantes lire le texte du collectif Wu-Ming sur le copyleft.