Brochure n°2

Les 20 exemplaires de la première brochure sont partis rapidement. Ceci est notamment dû, je pense, au fait qu’il est beaucoup plus facile de lire un document de cette taille en version papier plutôt qu’en version numérique.

J’avais décidé de n’en faire que 20 exemplaires en me disant que si il fallait en refaire ce serait une version améliorée au niveau du travail de la forme. J’ai décidé de ne plus toucher au fond, en acceptant ses limites et en me permettant de passer à autre chose, notamment à la recherche-action que je suis en train de mener actuellement.

Voici donc une nouvelle série de 20 brochures que j’ai améliorée à différents niveaux. Brochure-CDP2.0-2La couverture

Le premier travail consista à revoir légèrement la couverture. J’ai seulement rajouté du contenu (le nom de toutes les polices de caractères libres utilisées, une zone pré-écrite pour noter le numéro de la brochure…) en réorganisant afin que cela ne soit pas trop lourd. D’une seule zone en 3ème de couverture, je suis passé à un « ours » en 2ème de couverture et un « colophon » plus allégé en 3ème. Sur les prochains éditions, j’essayerai d’être plus rigoureux sur quelle information va, de coutume d’imprimerie, soit dans l’ours soit dans le colophon (voir les liens pour plus d’infos). La 1ère de couverture n’a pas vu de modification et la 4ème, quant à elle, s’est vu reprendre deux tournures qui, avec du recul, me semblaient un peu lourdes.

Brochure-CDP2.0-1Le contenu

Le plus gros travail pour cette 2ème édition a été de retravailler intégralement la mise en forme du texte intérieur.
J’ai tout d’abord remplacé les polices de caractères initialement utilisées (Arial et Times New Roman) par des polices libres et plus déclinées : Liberation Serif, Liberation Sans, Liberation Mono. Liberation Serif, qui est proche de Times New Roman, m’a servi pour le corps de texte, Liberation Mono, proche d’Arial, m’a servi pour la déclinaison des titres et Liberation Mono a permis de différencier les notes de bas de page du reste du texte. Pour le titre de la première page, ainsi que pour l’intégralité de la couverture, j’utilise la police libre Fengardo Neue.
J’ai ensuite allégé le pied de page que j’avais au début inutilement alourdi par un logo Creative Commons présent sur chaque page. Une mention en 1ère page du contenu et en 2ème de couverture est largement suffisant.
Enfin, j’ai revu d’une taille supérieure tous les titres ainsi que tout le texte pour que, lorsque je le passe du format A4 au format A5 de la brochure, cela ne soit pas trop petit.
Une des limites que j’ai trouvé à LibreOffice, qui autrement à largement su faire oublier Word, est justement dans la mise à jour des différents styles. Je prends le temps à chaque début de rédaction sur LibreOffice de bien mettre en place des styles pour mon corps de texte, mes différents niveaux de titres… Mais lorsque vient le moment de faire un changement, par exemple de l’ensemble du corps de texte, et bien cela ne fonctionne pas. Il faut donc s’armer de patience et modifier paragraphe par paragraphe, titre par titre… Si quelqu’un qui me lit sait comment passer outre, je suis preneur !

Brochure-CDP2.0-3Fabrication

J’ai opéré un gros changement à ce niveau. Le matériel reste le même que pour le premier travail si ce n’est que fini le cutter et la règle métallique et bienvenue le massicot. Je peux même dire bien-venu l’utilisation du massicot. J’ai pris le temps de regarder les différents sujets et discussions sur les forums et de surveiller les ventes d’occasions pour choisir le modèle présent sur la photo, qui se nomme Dahle 561 (pour les connaisseurs). En plus d’un gain de temps non négligeable, il me permet surtout de faire des découpes beaucoup plus nettes. Notamment dans la durée par rapport au cutter, avec lequel on s’applique sur les premiers puis à un certain niveau de répétition du geste la découpe se fait moins droite… Un sacré changement dans la fabrication, notamment en prévision de projets d’autres brochures en plus grandes quantités.
En termes de quantité de travail et également de temps, le prochain chantier sera de se pencher sur des plieuses électriques. La plus longue des tâches, qui demande en plus une grande concentration, étant le pliage une à une de chacune des feuilles A4 composant la brochure.